Infos et Conseils 7J/7 au 05 47 79 78 82

Guide d'achat kayak

Image guide d'achat kayak Avenue Nautique

Ce guide vous permettra de choisir un kayak adapté à vos besoins et à vos attentes mais également de bien sélectionner votre équipement et vos accessoires de navigation.

Quelle est la différence entre canoë et kayak ?

Le canoë se pratique assis-agenouillé, à l’aide d’une pagaie à une pale (une pagaie simple) tandis que le kayak se pratique assis, les jambes allongées à l’aide d’une pagaie à deux pales (pagaie double).

different canoe/kayak

Comment déterminer ses besoins ?

Un kayak se choisit principalement en fonction de l’utilisation que l’on souhaite en faire. Déterminer l’environnement dans lequel vous souhaitez naviguer (mer, rivière, eaux calmes, rapides, etc.), vous permettra de choisir plus facilement votre embarcation.

Par la suite, vous devez déterminer le nombre de places que vous souhaitez. Vous pouvez opter pour un kayak monoplace (k1), un kayak biplace (k2) ou encore un kayak trois places.

Comment choisir un kayak de mer ?

Si vous souhaitez naviguer en mer plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour le choix de votre kayak de mer.

décomposition d'un kayak de mer
Quel kayak pour naviguer près des côtes ?


Si vous souhaitez naviguer près des côtes et que vous ne souhaitez pas aller au delà de 300 mètres d’un abris côtier, vous pouvez opter pour un kayak court, entre 2,40m et 3,90m. Un kayak court permettra de manœuvrer plus facilement.

Quel kayak et quel équipement pour naviguer entre les côtes et 2 milles ?


Pour naviguer des côtes jusqu’à deux milles, il est préférable d’opter pour un kayak long qui facilite moins la manœuvre qu’un kayak court mais qui limite les efforts pour avancer. Les kayaks longs sont parfaitement adaptés à la randonnée.
Il est préférable d’opter pour un kayak possédant une ligne gironnée ou « banane » qui permet à l’embarcation de ne pas s’enfourner dans les vagues.

A partir de 300 mètres des côtes il est obligatoire de naviguer sur un kayak homologué. Le kayak doit donc faire au minimum 4 mètres de long. Il faut également un équipement minimum :

  • une pagaie de secours
  • un ou des gilet(s) de sauvetage aux normes européennes
  • un bout d’amarrage muni d’un mousqueton égale au minimum à la longueur du kayak
  • si le cockpit n’est pas auto-videur, une écope reliée par un bout au kayak ou une pompe d’assèchement sera obligatoire
  • un dispositif assurant l’étanchéité des hiloires
  • un moyen de repérage lumineux (lampe flash, lampe torche étanche, etc.)
  • un taquet pour le remorquage
  • une ligne de vie

Quel kayak et quel équipement pour naviguer entre 2 milles et 6 milles ?


Si vous choisissez de naviguer au delà de 6 milles, il est obligatoire de naviguer avec un kayak homologué et immatriculé, le kayak doit donc mesurer au moins 4 mètres.
Des équipements supplémentaires sont à ajouter à la liste des équipements obligatoires pour une navigation entre les côtes et 2 milles :

  • une lampe électrique étanche
  • un miroir de signalisation
  • une corne de brume
  • 3 feux rouges à main conforme à la division 311
  • une carte marine correspondante à la zone naviguée
  • un flotteur de pagaie ou un système d’aide à l’esquimautage
  • un compas magnétique

Les différentes formes de coques differentes lignes kayak

  • Les coques elliptiques permettent de naviguer en mer formée tout en conservant un bon équilibre et une bonne stabilité.
  • Les coques en V elles permettent de garder une bonne stabilité malgré une mer formée.
  • Les coques plates par mer formée elles n’offrent pas beaucoup de stabilité et d’équilibre. En effet, ce type de coques épouse l’inclinaison des vagues qui peuvent renverser l’embarcation, elles sont donc peu recommandées pour les balades en mer.
  • Les coques gironnées (ou bananes) passent parfaitement les vagues.

differentes coques kayak
Qu’est ce qu’un kayak homologué ?


Si le kayak ou le canoë n’est pas homologué, il sera considéré comme engin de plage et ne pourra pas naviguer au delà de 300 mètres à partir d’un endroit de débarquement. Les kayaks homologués permettent de naviguer au delà de la limite des 300 mètres jusqu’à 2 ou 6 milles si le kayak est immatriculé.
Deux homologations existent :

  • la division 240 qui traite des règles de sécurité relative à la navigation de plaisance.
  • la division 245 qui traite des exigences techniques et de construction des bateaux non soumis au marquage CE.

Dois-je obligatoirement immatriculer mon kayak ?


L’immatriculation du kayak devient obligatoire lorsque vous souhaitez naviguer à plus de 2 milles mètres d’un abris côtier. Il est également obligatoire d’immatriculer un kayak si vous souhaitez pêcher avec plus de deux lignes.

Est ce que je peux pêcher avec mon kayak ?
kayak de peche


Il est tout à fait possible de pêcher avec un kayak, certains kayaks sont spécifiquement étudiés pour cela.
Un kayak de pêche doit être particulièrement stable, il doit également permettre de poser un support pour les cannes et éventuellement un sondeur/GPS. Suivant le type de pêche exercé des rangements devront être nécessaire pour mettre en place un vivier, un panier de lancer et/ou un panier pour stocker vos prises.
Les kayaks de pêche utilisant plus d’une ligne doivent être immatriculés.

Quel kayak pour naviguer en eaux vives?

Il existe différents types de canoë kayak pour naviguer en eaux vives. Selon votre niveau et vos attentes certains seront plus adaptés que d’autres.

Loisir : Les kayaks et les canoës gonflables conviennent parfaitement pour les balades, ils sont résistants et stables. Ils permettent de faire des descentes en rivière en toute sécurité. L’avantage principal des embarcations gonflables est qu’elles ne prennent pas de place, elles peuvent être stockées et transportées facilement. Certains constructeurs proposent des sacs à dos adaptés pour faciliter leur transport. Autre avantage, le prix de ce type de bateau est particulièrement accessible. Il existe différents modèles, ce qui vous permet de trouver la solution parfaite en fonction du type d’utilisation que vous souhaitez en faire (monoplace, biplaces).

Débutant : Un canoë-kayak gonflable ou un canoë-kayak d’initiation fera parfaitement l’affaire pour débuter. Léger, stable et facilement manoeuvrable, le bateau d’initiation est idéal pour naviguer en eau vive.
Ces modèles font en général entre 3,50m et 4m, leur prix est accessible.

Intermédiaire : Les playboats sont des bateaux qui se prêtent parfaitement à la descente des rivières de classe 3 et 4. Entre 2,50m et 3,50m, ils sont facilement manoeuvrable et permettent de jouer dans les rouleaux, faire des chandelles, surfer dans les vagues. Ils permettent également de bonnes performances sur le plat.

Confirmé : Si vous êtes expérimenté, les bateaux de type creekboats seront parfaitement adaptés à votre niveau. Plus volumineux que les playboats, les creekboats sont stables, résistants aux impacts et ils peuvent être facilement manœuvrés.

Freestyle ou rodéo : Si vous souhaitez, vous amuser dans les rouleaux et dans les vagues, un kayak de freestyle est recommandé, il sera plus court et plus plat que les autres kayaks et permettra plus de flexibilité. Cependant, il sera moins performant sur du plat.

different type de kayak

Astuces :

- Entretien kayaks gonflables :
Comme les pliants avec armature, les gonflables nécessitent d’êtres systématiquement rincés à l’eau douce et séchés avant chaque pliage.

- Entretien kayaks rigides :
Après chaque sortie, même si le rinçage à l’eau douce est optionnel le stockage à l’abri du soleil est indispensable pour préserver la couleur et éviter les déformations du polyéthylène.

Comparatif des différents types de kayak

Type Avantages Inconvénients Navigation Nombre de places Prix

GONFLABLE

- Transportable (sac de transport souvent fourni)
- Solide
- Homologation en division 240

- Nécessite d’être gonflé

- Stable
- Manœuvrable
- Dérive facilement au vent

- 1 à 2 places adultes
- 3 places (2 adultes – 1 enfant de moins de 10ans)

- A partir de 99,99 €
kayak gonflable

SIT ON TOP (SOT)

- Ouvert
- Spacieux
- Embarquement et débarquement facile
- Autovideur
- Format qui convient plus à la pêche
- Plus large parfois plus confortable

- Les jambes ne sont pas abritées du froid et/ou du soleil
- Calage moins optimal

- Stable
- Sensation de glisse réduite
- Position plus haute sur l'eau donc plus sensible au vent

- 1 à 3 places adultes

- A partir de 349 €
kayak sit on top

PONTÉ (SIK)

- Bonne sensation de glisse
- Bon calage


- Stable
- Rapide
- Manœuvrable

- 1 à 2 places

- A partir de 409 €
kayak ponté

KAYAK DE MER

- S’adapte parfaitement aux vagues


- Vitesse

- 1 à 3 places adultes

A partir de 599,99 €
kayak mer

KAYAK DE PÊCHE

- Place et rangement
- Aménagement spécifique pour la pêche au lancé-ramené


- Stable
- Manœuvrable

- 1 à 2 places adultes

- A partir de 535 €
kayak pêche

Choisir son embarcation en fonction de sa morphologie

Votre morphologie sera déterminante dans le choix de votre kayak : vous devez prendre en compte votre poids et votre taille.
Au delà d’1m80 il est important de vérifier que vos jambes ont suffisamment de place et ne sont pas recroquevillées. Pour les petits gabarits le kayak ne doit pas être trop lourd ni trop volumineux pour un meilleur confort et de meilleures performances.
Certains fabricants déclinent leur modèle de kayak pour pouvoir s’adapter à toutes les morphologies.

Choisir les accessoires
Pagaie

    Pour le kayak :
  • La longueur adéquate correspond à la hauteur de votre corps le bras levé, vos doigts doivent pouvoir se refermés sur la pale.
  • Le poids sera également important, plus la pagaie est légère moins il sera fatiguant de naviguer.
  • La pagaie doit impérativement flotter.
  • Les pales doivent être asymétriques

Gilet


Normes Européennes : tous les gilets vendus en France doivent être aux normes ISO, ces normes garantissent la flottabilité et la qualité des matériaux. Les gilets aux normes ISO comportent une étiquette indiquant les capacités de flottaison.
Deux types de mousse existent : la mousse à feuille et la mousse à cellules fermées. Les gilets en mousse à feuille sont moins chers que les gilets en mousse à cellules fermées cependant leur durée de vie est moindre.
Différentes formes de gilet existent : les gilets chasubles qui s’enfilent comme un t-shirt (plus légers et plus confortables) et les gilets à ouverture ventrale (plus facile à enfiler).
La taille du gilet se choisit en fonction de votre corpulence, les modèles vont généralement du xs au xxl.

Jupe


La jupe permet d’isoler l’intérieur de l’embarcation du froid mais elle permet également d’éviter l’infiltration de l’eau.
Il existe deux familles de jupe, les jupes en tissus synthétiques et les jupes en néoprène. Les jupes en néoprène sont plus étanches.
Pour choisir sa jupe il faut prendre en compte sa morphologie mais également la taille de l’hiloire, plus la jupe sera ajustée plus elle sera étanche et efficace en cas de retournement.
Une sangle ou une poigné est généralement positionnée à l’avant de la jupe pour la détacher facilement de l’hiloire.

Vêtements


Les vêtements que vous choisissez doivent permettre de vous protéger du soleil, du froid et du vent mais doivent également vous protéger en cas d’immersion dans l’eau.
Selon les températures plusieurs vêtements adaptés aux sports nautiques peuvent être envisageables : combinaison, k-way spécialisé, lycra.

Chaussons


Les chaussons en néoprène permettent de lutter contre le froid et l’humidité, ils sont confortables et permettent un bon positionnement au niveau des cale-pieds.

Gants


Les gants en néoprène permettent de protéger les mains du frottement mais aussi du froid.

Bidon


Les bidons et sacs étanches vous permettent de garder toutes vos affaires au sec pendant vos sorties nautiques.