Infos et Conseils 7J/7 au 05 47 79 78 82

Comment choisir sa planche de surf ?

Image guide d'achat surf Avenue Nautique

Le choix d’une planche de surf dépend de plusieurs facteurs notamment, du gabarit, du niveau et des vagues surfées. Avenue Nautique vous propose de vous éclairer dans votre choix. Suite à notre article « Choisir votre planche de surf ? » nous vous proposons un guide complet et précis. Vous y trouverez des conseils, astuces et des explications sur le vocabulaire du surfeur.

Informations générales

 

description planches de surf Le Template ou outline est la silhouette, la forme générale de la planche. Après ces quelques informations vous pourrez identifier vous même les différents templates.

L’ensemble de la longueur, largeur et épaisseur forme le volume de la planche. Plus le volume sera élevé, plus la planche flottera ce qui entraine une facilité dans la rame.

L’avant de la planche est le « nose » et l’arrière est le « tail ». Le nose peut être rond ou pointu en fonctions des types de planches. Il existe également plusieurs types de tails que nous verrons par la suite.

Une planche de surf se mesure en « pied » (1 pied = 30,48 cm).



En fonction du niveau

 

Un débutant ou une personne avec un fort gabarit auront tendance à s’orienter vers une planche de grande taille (> 8“ soit 2,13m). Ce type de planche permet de corriger les erreurs de débutants grâce à leur stabilité et flottabilité. Les points importants à prendre en compte pour une planche de débutant sont la facilité à la rame, une bonne portance et du volume pour se lever (take off) facilement. Enfin, il convient de choisir une planche solide pour éviter les inattentions dans le transport ou les chocs de débutants.

Un surfeur intermédiaire cherchera à se perfectionner, à commencer à faire des manœuvres. Il s’orientera vers une planche dite évolutive (entre 6’5 et 7 environs). Ces planches sont plus courtes ce qui permet d’avoir plus de maniabilité tout en conservant du volume pour maintenir une bonne stabilité et flottabilité de la planche.

Un surfeur confirmé peut surfer tout type de planche et possède généralement, plusieurs planches afin de s’adapter aux conditions.

En fonction des vagues

 

vague

Pour surfer des petites vagues deux solutions s’offrent à vous :

- un shortboard/planche évolutive : pour manœuvrer sur la vague
- un longboard /funboard: pour une glisse plus douce et fluide

Pour surfer des grosses vagues, il convient d’utiliser de grandes planches appelées « gun » afin d’avoir une stabilité et un vitesse maximum.

Les différent types de construction

 

type construction planche de surf

Mousse : planche molle ce qui la rend très sécurisant, planche solide résistant aux chocs, non réparable, peu maniable, planche pour les débutants. Ex : planches Madness
Epoxy : Plus solide, meilleure flottabilité, plus légère et plus nerveuse, plus réactive. N’absorbe aussi bien dans des conditions plus difficiles, n’est pas très adaptés aux débutants car ne corrige pas aussi bien les erreurs. Ex : planches NSP
Composite : ce sont des planches solides et très évolutives, permettant de progresser plus rapidement que sur une planche en mousse.
Polycarbonate : très solide, légère, précise et maniable, c’est un matériaux écologique et made in France.
Polyester : glisse plus fluide, plus tolérant, plus souple, plus de flex, de relance et de rapidité. C’est l’un des types de planche les plus rependu. Ex : planches Fusion

Les différent types de planches

 

Gun : planche entre 2m10 à plus de 3m destinée au surf de grosses vagues.
Longboard : planche de 2,75m minimum pour débutants ou expérimentés dans les petites et/ou vagues molles. Planche grande et épaisse avec beaucoup de portance, peu maniable. Ex : Longboard Fusion 9’0
Mini Malibu : Planche de 2,20 à 2,60 m. Même caractéristiques que le longboard mais plus court et donc plus maniable. Ex : NSP Element 7’2
Hybrid / Evolutive : C’est une planche de 1,90 à 2,20 m, polyvalente qui est un mix entre une shortboard et un fish permettant d’évoluer dans tous les types de conditions.
Fish : planche de 1,70 à 1,90 m, c’est la shortboard des petites vagues molles. Facile à la rame, du volume et maniable pour les surfeurs confirmés. Ex : Fish Torq
Shortboard : planche technique de 1,50 à 2,10m avec peu de portance, très maniable destinée aux surfeurs expérimentés. Destinée aux vagues puissantes et creuses. les différent types de planches

La taille, longueur

 

Une planche de surf se mesure sur le dessous, d’une extrémité à une autre au niveau de la latte dite Stringer (planche polyester généralement, les planches époxy n’ont pas de latte visible)

Les grandes planches :

longboard

Une grande planche possède une meilleure flottabilité qu’une planche courte, de ce fait elle améliore le confort à la rame, la facilité au take off et pardonne les erreurs d’appuis. Une fois lancée, elle va faciliter le contrôle, surtout dans le gros surf ou les vitesses atteintes seraient incontrôlables avec une petite planche.
Les longues planches sont généralement destinées pour :

  • les forts gabarits
  • les débutants
  • les surfeurs voulant surfer simplement, glisser sur la vague en partant facilement
  • les amateurs de grosses vagues.

Les petites planches :

shortboard

Une planche courte sera plus réactive et maniable. La prise de vitesse est facilitée dans les petites vagues. Les possibilités de figures et manœuvres sont plus grandes et donc différentes de celles exécutées sur un longboard.
Les planches courtes sont généralement destinées pour :

  • les petits gabarits
  • les surfeurs expérimentés
  • le surf de petites vagues
taille et longueur des planches de surf pouce/cm

Astuces

N’hésitez pas à demander une taille précise lors de vos locations afin de trouver la taille adéquate.
Pour votre première planche, nous vous conseillons de prendre une planche légèrement plus courte que celle que vous aviez en cours ou que vous aviez loué pour avoir ainsi une bonne marge de progression.
Attention, surfer une petite planche n’est pas un but ni une assurance de progression. Ne prenez pas une planche trop courte !


La largeur

 

La largeur maximale de la planche est appelée le wide-point ou maitre bau. Comme la longueur, la largeur se mesure sur le dessous de la planche, perpendiculairement à la latte centrale.

Les planches larges :

Une planche large permet d’avoir un certain confort à la rame et au take off, elle est plus stable, possède une meilleure flottaison. Cette flottaison, du à la largeur, rend la planche un peu plus difficile à manœuvrer car elle se trouve au dessus de l’eau. De plus, dans les vagues trop creuses, la planche aura tendance à ne pas tenir et déraper.
Les planches larges sont généralement destinées pour :

  • les forts gabarits
  • les débutants
  • les surfeurs au style puissant
  • les petites vagues.

Les planches étroites :

Ce sont des planches qui flottent moins bien, nécessitant une vague avec de la puissance ou du creux pour la générer. Avec cette puissance, les planches étroites offrent un maximum de contrôle pour des virages plus serrés et rapides. Le changement de rail est facilité. Les planches étroites sont généralement destinées pour :

  • les gabarits légers
  • les surfeurs expérimentés
  • les vagues puissantes et/ou creuses

La position du wide-point est aussi déterminante dans le choix d’une planche mais aussi dans son comportement. Plus il sera haut et plus la planche sera rapide avec de longues et larges courbes. Au contraire, plus il sera bas, plus il sera facile de faire des virages courts et serrés.

Enfin, la largeur de l’avant et de l’arrière de la planche (partie de la planche partant d’une des extrémités sur 1 pied) est un paramètre non négligeable. Un arrière large, augmente la flottabilité à l’arrière de la planche. Ce qui rendra vos courbes plus larges mais avec plus de stabilité.
L’arrière large sera donc plutôt utilisé par :

  • les forts gabarits
  • les débutants
  • les surfeurs puissants

Un arrière étroit sera plus précis et maniable dans des vagues puissantes avec un maximum de contrôle.
L’arrière étroit est destiné pour :

  • les gabarits légers
  • les surfeurs expérimentés
largeur des planches de surf pouce/cm

Astuces

Entretien canoes - kayaks gonflables
Comme les pliants avec armature, les gonflables nécessitent d’êtres systématiquement rincés à l’eau douce et séchés avant chaque pliage.

Entretien canoes - kayaks rigides
Après chaque sortie, même si le rinçage à l’eau douce est optionnel le stockage à l’abri du soleil est indispensable pour préserver la couleur et éviter les déformations du polyéthylène.


L’épaisseur

 

L’épaisseur va principalement jouer sur le volume de la planche. De l’épaisseur à l’avant offrira plus de vitesse dans les parties lentes, molles de la vague. Elle absorbera mieux les défauts de la vague comme les clapots lors des jours aux conditions difficiles.
De l’épaisseur à l’arrière va jouer sur la vitesse et la maniabilité.Attention, si l’arrière est trop épais, la maniabilité sera considérablement réduite car l’arrière ne pourra pas pénétrer dans l’eau.
Une planche épaisse sera généralement destinée pour :

  • les forts gabarits
  • les débutants et surfeurs occasionnels
  • les surfeurs très puissants
  • le surf de petites vagues
  • le surf de très grosses vagues

Une planche fine assure un maximum de contrôle mais a tendance à couler dans les parties molles de la vague. Cependant la planche peut s’enfoncer facilement sous l’eau lors des manœuvres ce qui offre une possibilité de manœuvres exceptionnelles. La planche est plus réactive et plus facile à manier
Une planche fine sera généralement destinée pour :

  • les gabarits légers
  • les surfeurs expérimentés
  • le surf de vagues creuses et puissantes
epaisseur des planches de surf pouce/cm

L’arrière, le tail

 

Square tail : Il présente la surface maximum, ce qui permet d’obtenir un maximum de vitesse et maniabilité dans les petites vagues. Il présente une bonne accroche grâce à ses angles droits.

Squash tail : Très proche du square tail, c’est l’intermédiaire avec le round square tail.

Rounded square tail : Il combine les caractéristiques des 2 arrières précédemment décrits et s’avère très performant dans les petites vagues.

Rounded Pin tail : Arrière très polyvalent, il s’adapte aux conditions. Il permet le passage d’un rail sur l’autre facilement, permet un bonne accroche et présente néanmoins du volume pour les parties molles de la vague.

Pin tail : Il présente la surface minimum avec un très bon contrôle dans les grosses vagues.

Swallow tail ou queue de Pie : À plat, il offre la même surface qu’un Square tail et presque toutes ses qualités. Sur le rail, la moitié concernée pénètre dans l’eau reproduisant ainsi les qualités du pin tail. Très présent sur les fish, pour les petites vagues.

Les tails peuvent présenter des décrochements dits « wings ». Cela permet d’avoir une planche large à la base peu maniable, combiné avec un décrochement arrière la maniabilité sera fortement augmentée par exemple.
On retrouve souvent ces décrochements sur des planches hybrid ou des fish.

Ce qu’il faut retenir :

  • pour des vagues molles ou pas très creuses il faut un tail avec le maximum de surface.
  • pour des grandes vagues il vous faudra diminuer la taille du tail pour avoir un maximum de contrôle.
différents arrières, tail, d'une planche de surf

Les bords, le rail

 

Les rails sont de plusieurs types : minces (Thin), épais (Boxy), ronds (Egg), médiums, durs (Hard), doux (Soft), bas (Low). En fonction de ces paramètres, ils influencent la maniabilité, la vitesse, la réactivité et la tenue de la planche dans une vague.

Les deux principaux facteurs à prendre en compte:

Le volume du rail : Un rail volumineux est un rail rapide car il est au dessus de l’eau dans les virages ce qui pardonne les erreurs, mais difficile à faire pénétrer dans l’eau à grande vitesse pour exécuter des turns puissants sur le rail. Au contraire, les rails minces pénètrent facilement dans l’eau, facilitant le contrôle et une bonne accroche dans la vague.

La forme du rail :
La hauteur du rail va influencer la maniabilité, le contrôle, la vitesse et la réactivité.
Placer au milieu, le rail sera doux, souvent appelé « 50/50 ». C’est un rail neutre, pardonnant les erreurs et maniable.

A l’inverse, placée très bas, la ligne de rail va tendre jusqu’à se confondre avec le plan du dessous de la planche. Le rail ainsi obtenu sera un rail dur. Il est très réactif, rapide et peu maniable.

différents bords d'une planche de surf

Le rocker, la courbe

 

Le rocker est la façon dont la planche est courbée. Cette courbe joue principalement sur la vitesse, la maniabilité et la courbe des virages.

Les planches avec peu de rocker, plates seront plus rapides, plus de confort à la rame et au take off mais perdront en maniabilité. Une planche avec peu de rocker sera donc conseillée pour les débutants.
Les planches avec beaucoup de rocker sont donc plus maniables mais plus lentes, elles sont destinées aux surfeurs experimentés.

différents arrières, tail, d'une planche de surf

Le dessous, bottom

 

le dessous, bottom

Le dessous est la courbe perpendiculaire à la latte centrale. Selon sa forme, il jouera sur l’accroche et la vitesse de la planche. C’est la façon dont s’écoule l’eau sous la planche.

Plat : planche rapide, maniable mais dérape facilement

Concave : planche très rapide (notamment dans les petites vagues), maniable mais tendance à garder sa trajectoire. Il peut être simple, double...

Vee Bottom : Il facilite le passage d’un rail sur l’autre. Bonne solution pour les conditions difficiles avec du clapot. Cela peut générer une perte de vitesse c’est pourquoi il est toujours combiné à un concave.

Les dérives, ailerons

 

Les ailerons sont choisis en fonction du gabarit du surfeur et de la taille de la planche. Plusieurs variantes existent et le choix final se fera en fonction du style et des goûts du surfeur.

Tout d’abord, il faut savoir que 3 principaux systèmes de fixation existent : Future, FCS et FCS II. (FCS s’adapte sur FCS II mais pas le contraire)

Le choix des dérives dépend de 3 paramètres :

  • La relance : le flex
  • L’accroche : la taille
  • La pénétration : la largeur

Pour un petit gabarit, il convient de prendre des dérives courtes et légères pour un ride plus facile.
Plus les dérives seront courtes plus une planche sera maniable, plus elles seront longues, plus elles accrocheront. Attention des dérives trop longues peuvent rendre le ride difficile.

Un grand gabarit avec des appuis puissants peut utiliser de longues dérives.

Au niveau de la largeur, si clés dérives sont larges, elles seront directives et accrocheuses.
Si elles sont fines, les virages effectués seront plus courts et sont plus destinés à faire des manœuvres.

Au niveau du flex, une dérive souple aura plus de relance et sera plus réactive. Au contraire, une dérive rigide aura une très bonne accroche.

Plusieurs dispositions existent :

  • 1 aileron : le single, peu maniable pour les grandes planches en général
  • 3 ailerons : le thruster, maniable et rapide
  • 4 ailerons : le quatro, plus rapide et plus précis
les dérives, ailerons

Astuces

Evitez de prendre des dérives trop tranchantes, vous pourriez vous blesser ou blesser quelqu’un. C’est l’un des premiers facteurs de blessure chez les surfeurs.


Le leash

 

Le leash se choisi en fonction de deux critères principaux :

  • le niveau du surfeur
  • la taille de la planche

Pour un débutant, il convient de choisir un leash plus grand afin de ne pas avoir le retour de sa planche lors d’une chute (ex : pour une 7’6, un leash 8’).

Pour un surfeur plus expérimenté, il choisira un leash plus court pour réduire les frottements dans l’eau. Le surfeur expérimenté maitrise mieux ses chutes et ne craint plus le retour de planche. Un leash plus court évite également les chocs avec les autres surfeurs au moment de la chute même si le risque est toujours présent.

Autres cas :
Pour le surf sur récif, il convient de prendre un leash plus court afin de limiter le risque qu’il se bloque dans les rochers ou le corail. Pour le surf de grosses vagues, le leash sera plus long.

Astuces

N’essayez pas de rattraper votre planche par le leash, vous pourrez facilement vous blesser aux doigts.
Rincez votre leash à l’eau claire pour augmenter sa longévité Pour un longboard ou Stand Up Paddle, choisissez une attache au mollet. Vous pourrez ainsi circuler plus facilement sur votre planche.


Le pad

 

Le pad est plus souvent utilisé sur les planches courtes afin d’obtenir plus d’accroche pour les manœuvres. Le pad se décline en plusieurs parties (entre une pièce et 5 pièces généralement).
L’arrière sera plus ou moins élevé afin de maintenir le pied arrière et dépend du confort souhaité par le surfeur. Tout comme le relief sur le pad qui peut être plus ou moins prononcé.

Astuces

Nettoyer bien votre planche avant de le poser pour une accroche optimale.
Pour le retirer, utiliser légèrement un sèche cheveux pour faire chauffer la colle. Finissez d’enlever les résidus de colle avec de l’essence F.


 -   +